Nokraoui My Elmostapha

 

Le Ministre chargé des relations avec le parlement CHOUBANI et Le  président du Conseil national des droits de l'homme EL YAZAMI  , invités d’honneur dans le cadre des assemblées générales du  Programme Concerté Maroc (PCM) et le Réseau Marocain de la Jeunesse et de concertation(REMAJEC), tenues les  18 -19- 20 Janvier dernier au siège de l’institut royal de la formation des cadres à RABAT.

les acteurs associatifs marocains et français, réunis lors de ces assemblées , se sont penchés sur la validation des rapports moral et financiers et le  renouvellement des structures de gouvernance du PCM et du REMAJEC, et de repenser au pluriels  sur les dispositifs de la pérennisation du PCM, Ce programme   qui a su  instaurer  une nouvelle réalité caractérisée par le renforcement des capacités institutionnelles des associations y adhérentes, et la consolidation de leurs approches de développement.

Les AG, ont été l’occasion de relater les point forts et les réalisations du programme,  qui a su , par  la mise en place des dynamiques nationales a travers des pôles thématiques  et locales a travers des programme concerté territoriaux ,  qui focalisent leurs débats sur des thématiques qui recentrent tous leurs intérêts sur la jeunesse et les mécanismes a mettre en œuvre pour  faciliter  son intégration dans le développement local , tels  le  plaidoyer au sujet de l’adoption de nouvelles lois régissant  les questions incessantes de la jeunesse marocaine  .

Selon CHOUBANI, qui a tenu a faire passer plusieurs messages politiques   : La  société civile est désormais de nos jours, printemps démocratique oblige, un nouveau acteur dans l’équation  des équilibres et  contrepoids  du pouvoir dans notre pays, allant de la démocratie représentative vers la démocratie participative !!!

Cette période transitoire, suscite – selon le ministre- l’existence des partis politiques qualifiés de « sérieux » et d’institutions authentiques,  dans cette optique, la société civile est appelée à jouer des nouveaux rôles, dans les équations du pouvoir. Le Ministre a ensuite informé l’auditoire, que l’aide de l’état  aux associations est estimée à 86 M DHS durant  l’année 2011, et seules 1024 associations ont en bénéficié sur un total de plus 90 mille associations, dont 95% ne  justifiaient pas l’utilisation de ces fonds publics, ce qui ouvre une grande interrogation au sujet de la gouvernance interne du tissu associatif.

Monsieur CHOUBANI a salué haut le niveau de professionnalisme et d’expertise dont a fait preuve la société civile marocaine, son action d'encadrement et de proximité auprès du citoyen marocain et ces différentes problématiques , son esprit de réseautage et ces relations internationales , et  a  finalement exprimé la détermination du ministère pour l’ouverture d’un dialogue nationale sur la société civile a partir de Mars prochain, et la création d’un répertoire national recensant les associations existantes, et la création des programmes ambitionnant le renforcement et la consolidation des capacités de plaidoyer au sein du parlement.

.

samedi, 26 janvier 2013 14:41

Banque Mondiale

mardi, 08 janvier 2013 21:47

Ensemble vers le Maroc, Tafraout

 

Découvrir le fonctionnement d’un établissement scolaire rural marocain en collaboration avec l’association AIDECO et l’école d’Imintizeght, tel est l’objectif du voyage d’échange mené par Anne laure, Charlotte et Amélie, trois élèves en BTS Services et Prestations des Secteurs Sanitaire et Social, de la Maison Familiale et Rurale de Moirans Isère (France).Du 05 au 12 novembre 2011.

 « Nous avons eu la chance de pouvoir réaliser un projet d’étude. Après réflexion et plusieurs thèmes abordés nous avons validé la destination du Maroc. Pourquoi ? Parce qu’entre le système Français et le système Marocain, il y a une différence de culture, de mode de vie et au niveau sanitaire et social, le fonctionnement diffère du notre. L’idée principale du projet est axée sur la découverte d’une école dans notre village d’accueil afin de comparer le système éducatif marocain au notre » disent-elles.

Après avoir présenté leur projet devant le conseil d’administration de l’école « MFR MOIRANS », qui a subventionné une partie, les trois élèves ont travaillés dur pour réaliser le projet, du début à la fin, elles ont mis en place différentes actions  dans le but de récolter les fonds nécessaires à l’aboutissement du projet.

Au programme : des Initiatives nature, c’était des ventes de miel, nougats, petits financiers … avec lesquels elles ont  récupérer  des bénéfices. Une Tombola, la récolte de différents matériels par des organismes offrant ce qui  a permis de mettre en place une Tombola qui a rapporté un bénéfice. Street marketing, une entreprise locale de services à la personne, a embauché l’équipe pour distribuer des flyers dans la ville de Grenoble en échange d’une récompense.

 

samedi, 05 janvier 2013 22:31

CR Ammelne

samedi, 05 janvier 2013 22:16

MDSF

 

L’espace associatif en partenariat avec la GIZ a organisé un séminaire de lancement concernant l’élaboration des agendas associatifs locaux de l’égalité selon l’agenda gouvernemental pour l’Egalité 2011/2015 (pôle Sud) Samedi 10 Mars 2012 au centre d’estivage  COS-ONE – Agadir. entré en vigueur depuis Avril 2011,.

Les objectifs de la journée   oscillent autour d’informer les associations formant le tissu associatif local et tous les acteurs et actrices sur contenu de l’agenda gouvernemental pour l’égalité 2011/2015.  Exposer et discuter sur les opportunités et avantages à partir des témoignages.  Ressortir avec des propositions et revendications à partir d’un travail en ateliers sur les neufs domaines prioritaires de l’A.G. 2011/2015.  Ressortir des équipes de travail pour le Pôle sud chargées de suivre l’élaboration de l’agenda local pour l’égalité.

Il est a souligner que le séminaire coïncide avec les fêtes de la journée mondiale de la femme. Il évoque l’importance de la journée quant aux acquis et attentes des associations  pour la lutte contre toute forme de discrimination et de violence à l’égard des femmes et des filles.

 

 

Une rencontre régionale du sud , la 4eme rencontre de son genre concernant la dynamique de concertation de la constitution du conseil consultatif des jeunes et de l'action associative  á Tiznit . La rencontre a été organisée par le réseau amazigh AZETA et le FAMS avec une audience de 220 jeunes cadres associatifs dont 20% de femmes représentant 24 Communes et municipalités du sud , Tafraout a été représentée par le conseil des jeunes ADRAR.


La rencontre encadrée par un plateau de chercheurs et politiques (Nadir Elmoumni, Abdelatif Ouammou...) .Riche en débats émouvants de jeunes associatifs en quête de changement, des interventions parfois radicales parfois pragmatiques ! Une occasion pour  mettre  a plat tous les défis et les opportunités du futur conseil consultatif, avec un zoom sur les expériences similaires a l'échelle mondiale.

mardi, 25 décembre 2012 12:44

Paniers Ramadan 1433/1434

Vous êtes ici : Accueil Nokraoui My Elmostapha